13

Nov

Non classé

Désinfection des surfaces dentaires : guide d’aide au choix du meilleur produit

Dans toute structure sanitaire, quelle que soit sa taille, petite, moyenne ou grande, une désinfection et une stérilisation correctes des surfaces et des objets utilisés pour les soins, s’avèrent indispensables pour éviter, prévenir et réduire le plus possible le risque de transmission de micro-organismes pathogènes aux professionnels de la santé, aux patients, aux visiteurs et aux objets.

Les processus de désinfection et de stérilisation représentent le rempart de l’excellence clinique à l’égal de la qualité des soins dispensés.

Une antisepsie, une désinfection et une décontamination correctes ne sont pas l’unique solution à la question « infections », leur rôle est néanmoins primordial pour la sécurité des lieux de travail et des soins effectués.

En milieu sanitaire le choix du désinfectant est étroitement lié au principe de criticité qui peut être de 3 niveaux : non critique, semi- critique, critique.

La criticité n’est pas le seul paramètre à prendre en compte pour le choix du désinfectant, il faut en effet tenir compte de 3 autres critères fondamentaux :

  1. caractéristiques de la solution
  2. mode d’utilisation
  3. application correcte

Avant de parler de désinfection des surfaces, il faut mettre l’accent sur un élément très important, le nettoyage. C’est la première phase indispensable de décontamination préliminaire à la désinfection. En effet, si la surface n’est pas préalablement nettoyée soigneusement avec des agents nettoyants, l’efficacité du processus de désinfection successif pourrait être compromise.

En milieu dentaire, on peut se trouver face à 2 niveaux de criticité :

  • niveau semi-critique, autrement dit des surfaces en contact direct avec des muqueuses et une peau abimée ; on utilise un désinfectant actif contre : le virus de l’herpès simplex, les virus VHB, VHC, VIH et autres virus ainsi que le Mycobacterium tuberculosis.
  • niveau non critique, autrement dit des surfaces en contact direct avec la peau intacte ; on utilise un désinfectant actif contre : le virus de l’herpès simplex, les virus VHB, VHC, VIH et autres virus.

Il est possible de choisir des désinfectants avec ou sans alcool, après avoir évalué le niveau de criticité. A partir de là on peut choisir des formes, des substances et des temps différents selon les besoins spécifiques.

Article de Stefania Barbieri


Voulez-vous plus d'informations sur les produits et solutions Zhermack Dental?

Contactez-nous